Notre cérémonie laïque

Dans ce troisième article post-mariage je vous parle de notre cérémonie laïque : son organisation, son déroulement…c’était le moment le plus émotionnel de notre mariage, un moment magique !

Pour Clem comme pour moi c’était très clair dès le début : pas de mariage à l’église. C’est peut-être un peu excessif comme réaction mais pour moi c’est presque « irrespectueux » de se marier à l’église sans vraiment pratiquer la religion, sans y croire, juste pour la forme. Je n’avais pas envie de faire semblant ne serait-ce que quelques minutes, je voulais que notre mariage soit authentique du début à la fin. Malgré tout je ne nous voyais pas uniquement passer à la mairie et hop ça y est c’est fait, j’avais besoin de quelque chose en plus et la cérémonie laïque était justement ce qu’il nous fallait.

Quand nous avons décidé qu’il y aurait une cérémonie laïque il faut savoir que nous n’en avions jamais vu de notre vie (on oublie les feuilletons américains de l’après-midi sur M6, je vous parle en vrai de vrai). Donc nous partions totalement à l’aveuglette ! En septembre je grand frère de Clem s’est marié et il y a eu une cérémonie laïque, nous avons donc pu voir à quoi ça ressemblait et le côté authentique, intimiste aussi, nous a conforté dans notre idée.

Nous avons mis un temps fou à nous atteler à la préparation de cette cérémonie (nous avons commencé en mars). Mais dès le départ je savais qui seraient nos officiants : Julie et Thomas.

Julie était une évidence car ayant deux meilleures amies je voulais que chacune puisse avoir un rôle important. Elodie était témoin avec ma soeur, donc Julie serait officiante. Et Thomas, témoin de Clem également, était aussi une évidence pour son humour, sa bonne humeur, et sa facilité à s’exprimer. Aucun d’eux ne s’étaient confronté à un tel exercice avant et malgré le stress ils ont assuré, tout était bien rôdé.

Certains font le choix d’engager un officiant de cérémonie laïque professionnel. C’est bien dans le sens où vous n’avez pas grand chose à préparer, pas beaucoup à écrire, mais je trouve ça tellement plus symbolique que ce soit un ou deux de nos proches qui nous connaissent vraiment, qui endossent ce rôle.

Comme je vous l’ai dit, nous nous y sommes pris un peu tard pour l’écriture de cette étape importante. Nous avons tout fait via un Google Doc et des conversations sur Messenger ou Snapchat. Avec Clem et Thomas nous avons regardé des vidéos pour voir le déroulement de certains rituels qui nous intéressaient, Thomas nous a récupéré de la doc d’un officiant professionnel (ça nous a beaucoup aidé).

Au final notre cérémonie s’est découpée en 8 parties (dans l’idéal ça ne doit pas durer plus d’une heure – 45 min c’est parfait -) :

  • L’introduction
  • L’arrivée des mariés
  • Les interventions des proches
  • Le rituel que nous avons choisi
  • La lecture d’un texte (par les officiants) choisi par les mariés
  • Les voeux des mariés
  • L’échange des alliances
  • La clôture

Le tout ponctué de musiques que nous avions déterminées avec le DJ quelques semaines avant.

Les interventions des proches se sont décidées assez facilement : ma maman et ma soeur (ensemble), le papa de Clem et sa maman (ensemble), Moony ma copine de longue date venue de la Réunion, et Alexandre le deuxième témoin de Clem. J’avais lu qu’il ne fallait pas plus de 6 interventions, nous étions à 4 et c’était parfait. Chaque discours/lecture était bien dosée et c’était une surprise pour nous car nous n’avions pas souhaité jeter un oeil à ce que souhaitaient dire nos proches.

Le rituel que nous avons choisi est « Le Rituel des Rubans ». Nous avons acheté sept rubans d’un mètre, chacun d’une couleur différente. Chaque couleur a sa signification, j’avais quand même envie d’une série de couleurs harmonieuses donc j’avoue avoir choisi davantage en fonction des couleurs qu’en fonction des significations (même si elles correspondaient toutes à des valeurs qui nous plaisaient).

Ce rituel consiste à ce que chaque ruban soit attribué à un proche, et chaque proche en possession d’un ruban vient nouer le sien autour de nos mains. Le premier ruban est support de tous les autres, et à la fin il est serré et maintient le tout. Bon il y a eu un petit couac avec les notre, je ne sais pas du tout à quel moment ça a loupé mais au moment de resserrer le premier ruban, tout s’est défait. Il faudrait qu’on prenne le temps de refaire le rituel car nous comptons mettre les rubans autour d’une jarre qui contient tous les adorables petits mots de nos invités sur des petits coeurs en bois.

Un peu avant le jour J nous avons envoyé un message à sept de nos amis (certains étaient déjà au courant) pour savoir s’ils acceptaient de participer au rituel et s’ils voulaient choisir leur couleur de ruban. Tous ont accepté (ça a été difficile pour nous de n’en choisir que 7 !). Merci Cynthia, Alina, Alexandre.F, Alexandre.C, Nicolas, Elodie, P-E 🙂

Nous n’avons pas souhaité échanger nos alliances à la mairie, pour nous c’était plus symbolique de le faire pendant la cérémonie laïque, juste en présence de nos proches et surtout dans un cadre qui nous correspondait davantage qu’une salle des mariages. Il y a assez longtemps maintenant, nous avions demandé à la nièce (et filleule de Clem depuis mai) si elle souhaitait nous apporter le coussin avec les alliances. Elle avait un peu peur mais au final tout s’est bien passé ! 🙂

Quelques jours avant nous avons appris par coeur nos phrases d’échange des alliances, jusqu’au bout nous étions persuadés de nous louper et au final je crois que le vrai moment est la seule fois où je n’ai pas eu d’hésitation pour réciter mes petites phrases.

Je ne vous ai pas encore parlé du lieu de la cérémonie laïque. Le choix de notre salle de réception a été fait en partie pour cette cérémonie. Il se trouve que la salle dispose d’un grand préau qui était parfait pour la cérémonie que ce soit en cas de forte chaleur (l’avantage de l’ombre) ou de pluie (un abri parfait). Il y avait une estrade en pierre, idéale pour que tout le monde puisse voir la cérémonie sans être gêné par les voisins plus en avant.

Avec Clem nous avons acheté toute la déco en essayant de nous projeter au mieux, c’est vraiment difficile d’essayer d’anticiper ce à quoi ça ressemblerait. Clem et moi sommes vraiment sur la même longueur d’onde, heureusement, car je n’ai absolument rien préparé pour la mise en place de la déco. Nous avions juste préparé les chaises la veille (oui, oui, une par une !). J’ai découvert le lieu décoré au moment d’aller faire les photos de couple avec le photographe. Le travail fait par mes amis et Clem correspondait exactement à ce que je voulais, j’étais vraiment contente. Le rendu avec le paysage verdoyant en fond était superbe (on ne le voit pas sur la photo mais il y a un lac juste en contrebas).

Il y a quelque chose qui nous a beaucoup angoissé avant le mariage, c’était de savoir qui allait garder/surveiller la salle et le préau pendant que nous étions tous à la mairie. Au final, le papa de Clem a engagé un vigile pour nous. Le lieu étant public, nous ne pouvions pas réellement en interdire l’accès. J’avais également peur qu’on vienne nous déranger ou nous épier pendant la cérémonie mais pas du tout ! Tout s’est bien passé, aucun dérangement, même pas un curieux qui passait dans le coin.

Il y a un passage de cette cérémonie qui me tenait vraiment à coeur : la lecture du texte que nous avions choisi Clem et moi. Je pourrais le mettre ici, mais très honnêtement je n’ai pas trop envie qu’il serve à d’autres cérémonies (même si c’est sans doute le cas puisqu’il n’est pas inconnu), d’autant plus que je l’avais un peu réécrit pour l’adapter à l’évènement.

Quoi qu’il en soit, nous avons découvert ce texte lorsque nous étions en terminale au lycée. C’était mon professeur de philosophie qui nous l’avait lu en classe et j’en avais parlé à Clem. Nous avons toujours eu un coup de coeur pour ce texte, ça me paraissait tellement important de l’inclure à ce moment.

Une cérémonie laïque c’est aussi l’occasion d’y mettre tout ce qui nous est cher, tout ce qu’on souhaite partager à ceux que l’on aime le plus. Jamais ce texte n’aurait été lu dans une église, nous n’aurions pas pu le partager de la manière dont nous l’avons fait.

Même si, mine de rien, cette cérémonie aura généré une bonne dose de stress en plus, je ne regrette pas du tout notre choix. C’était un moment fort, avec beaucoup de tendresse. Nos officiants et nos proches ont vraiment assurés du début à la fin. De l’écriture des premiers mots à notre sortie de la cérémonie en passant par la préparation du préau.

Le mariage a eu lieu il y a plus d’un mois maintenant, mais ça me semble toujours aussi proche. Sur le moment j’avais l’impression que ce n’était pas notre mariage, comme si je n’y croyais pas. Nous avons rassemblé tellement de monde autour de nous…c’était magique.

D’autres articles viendront prochainement, notamment un article humeur pour vous expliquer un peu plus comment j’ai vécu cette journée, et plus tard un autre article sur nos prestataires. Et pour information aux invités qui passeraient sur cet article, sachez qu’avec Clem nous déployons un site web qui regroupera toutes les photos du mariage, il arrivera très bientôt 🙂

Étiqueté , ,

4 thoughts on “Notre cérémonie laïque

  1. Merci pour ce bel article Jessica. Tu m’as fait monter les larmes… Les photos sont vraiment touchantes, émouvantes.
    Moi qui envisage depuis quelques temps maintenant une cérémonie laïque, tu me confortes dans mon idée.

    Merci et tous mes vœux de bonheur ‪♡‬

    1. Oh merci beaucoup pour ton commentaire, ça me touche beaucoup 🙂
      J’espère que ta cérémonie sera comme tu le souhaites, avec les éléments qui te correspondent. Si tu as besoin de conseils en tout cas n’hésite pas !
      Bisous ♡

  2. Merci pour l’article, je dois moi-même être le maître de cérémonie laïque du mariage de ma cousine en septembre et je suis un peu perdu.

    Félicitation

    1. Avec plaisir et merci beaucoup 🙂
      J’espere que tout se passera bien pour toi et que les mariés t’accompagneront pour préparer tout ça, selon ce qu’ils souhaitent pour ce moment inoubliable 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *