Le jour J : ressenti d’une mariée

Cela fait maintenant plus de deux mois que le mariage est passé ! Dans ce quatrième article post-mariage je vous parle de ce que j’ai ressenti tout au long de cette journée.

Parler de stress est un peu un euphémisme quant il s’agit de son propre mariage. Pendant une année nous avons angoissé à l’idée que ci ou ça ne se passe pas comme prévu, on imagine cette journée sans réellement l’imaginer, et à aucun moment je n’ai pensé que c’était MA journée. Je n’arrivais tout simplement pas à réaliser, même une fois le stress passé.

Pendant que je me faisais coiffer…je n’avais qu’une envie : téléphoner à tous mes amis présents sur le lieu de la réception/cérémonie laïque pour préparer la décoration. C’est terrible de ne pas avoir la main sur un passage de son mariage. On a dû se projeter des dizaines de fois en achetant chaque élément séparément…et au final, même si Clem était sur place, pour ma part je ne pouvais rien voir et ça me stressait beaucoup.

J’étais aussi en attente de ma couronne de fleur, qu’Elodie, ma meilleure amie et témoin devait m’amener. J’avais peur qu’elle n’arrive pas à temps, que nous n’ayons pas le temps de nous occuper de mes ongles, et j’étais dans un état tellement second avant son arrivée que je ne me souviens plus si j’ai fini par lui téléphoner ou si j’ai attendu sagement son arrivée. Quoi qu’il en soit je n’ai pas vraiment profité de ce moment de préparation (maquillage, manucure, coiffure).

Après la coiffure, la manucure et le maquillage je suis retournée à l’hôtel où m’attendaient mes amies, ma maman et ma soeur pour m’aider à enfiler ma robe. Je crois que la photo ci-dessus traduit extrêmement bien mon état de stress, c’est visible sur mon visage à des kilomètres ! C’était un passage éclair car le timing était assez serré, nous devions passer à l’appartement récupérer Clem (dans la voiture du photographe tandis que j’étais dans la voiture avec mon père).

Nous nous sommes retrouvés à la mairie pour nos photos de couple. On a choisi ce créneau pour les photos de couple car nous voulions uniquement nous consacrer aux photos avec nos invités après la cérémonie laïque. Du coup il n’y a pas eu l’émotion de nous découvrir devant la mairie mais ça me convenait bien que cela reste entre nous aussi.

Photos à la mairie, dans la roseraie, puis nous sommes partis sur le lieu de la réception où j’ai pu découvrir la décoration pour la cérémonie laïque sur laquelle je n’avais pas eu la main. C’était l’occasion de voir si tout était en place pour accueillir les invités après la cérémonie civile. Nous avons fait de jolies photos près du lac, puis nous sommes repartis à la mairie car l’heure H est vite arrivée.

J’ai réalisé l’ampleur de l’évènement en arrivant en voiture à la mairie, en voyant tout ce monde qui attendait devant la salle des mariages. Les piles de cartons d’invitations étaient impressionnantes, mais elles ne donnent aucun aperçu du sentiment qu’on a en arrivant devant tous ces invités. Je n’aime pas spécialement être « au centre » mais pas une seule fois durant ce mariage je ne me suis sentie mal à l’aise, ou craintive, la peur de mal faire les choses. Tout était si simple, si facile ! Et nos invités ont pleinement joué le jeu du début à la fin.

Je ne vous reparlerai pas de la cérémonie laïque en détail car je l’ai déjà fait dans mon précédent article post-mariage. C’était un moment qu’on avait placé en haut de l’échelle émotionnelle. Quelque chose d’important pour nous et l’angoisse de parler devant tout ce monde venu pour nous s’est rapidement dissipée. J’ai plus ou moins réussi à contenir mes larmes contrairement à Clem mais ce n’était pas simple avec tous les beaux discours que nous avons entendu.

Tout le stress d’une année est principalement retombé à ce moment car le plus gros était passé, la soirée allait suivre son cours.

La dernière étape où nous devions intervenir était l’ouverture de bal. Nous l’avions travaillée pendant plusieurs semaines, jusqu’à la veille du mariage sous le préau. Ce qui nous faisait vraiment peur c’était ma robe, nous n’avions aucune idée de ce que ça pourrait donner. Et au final tout s’est bien passé, ce moment était magique et je l’ai vécu à fond. Nous étions vraiment heureux quand nous avons découvert les vidéos de notre danse.

Au final, c’était beaucoup de stress pour rien car tout s’est extrêmement bien passé. Mais c’est incontrôlable, on a la main sur tout ce qui précède cette journée car tout est déterminé à l’avance. En revanche le jour J nous n’avons pas d’autre choix que de nous laisser porter.

Étiqueté , ,

2 thoughts on “Le jour J : ressenti d’une mariée

  1. Je te l’avais déjà dit mais tu étais magnifique dans ta robe de mariée ! Et Clément était très classe aussi dans son costume.

    Le jour où ce sera mon tour, je pense que je serai aussi une boule de nerf, tellement je ne serai pas certaine d’avoir tout gérer (déformation professionnelle d’une chef de projet événementiel on dira !). En tout cas, je suis heureuse pour toi que tout se soit bien passé et qu’il n’y ait pas eu de moment de gêne 😉

    Encore plein de bonheur à vous deux !

    1. Merci beaucoup pour ce commentaire adorable <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *