La Faucheuse de Neal Shusterman (sans spoiler)

IMG_7439

C’est sans doute LE livre Young Adult à ne pas manquer en ce début d’année. J’ai lu le premier tome de La Faucheuse, la toute nouvelle trilogie de Neal Shusterman et je vous donne mon avis sur cette lecture, le tout sans spoiler.

Après avoir terminé les deux premiers tomes de Phobos j’ai choisi de suivre les recommandations d’une twitter-copine et j’ai donc commencé la nouvelle trilogie à succès La Faucheuse.

J’avais pu voir sur les réseaux sociaux que ce livre apparaissait un peu partout mais je n’avais pas lu le résumé avant qu’on me le recommande.

Voici le résumé de ce premier tome :

Les commandements du Faucheur : Tu tueras. Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation. Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue. Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

« MidAmérique, milieu du 3e millénaire. Dans un monde où la maladie a été éradiquée, on ne peut plus guère mourir qu’en étant tué aléatoirement (« glané ») par un faucheur professionnel. Citra et Rowan sont deux adolescents qui ont été sélectionnés pour devenir apprentis-Faucheurs ; et, bien qu’ils aient cette vocation en horreur, ils vont devoir apprendre l’art de tuer et comprendre en quoi cette mission est bel et bien une nécessité. Mais seul l’un des deux adolescents sera choisi comme apprenti à part entière, et lorsqu’il devient clair que la première tâche du vainqueur sera de glaner la vie du perdant, Citra et Rowan se retrouvent dressés l’un contre l’autre bien malgré eux… »

Best-seller aux Etats-Unis, ce premier tome de la trilogie La Faucheuse est déjà en cours d’adaptation par les studios Universal.

IMG_7440

Je ne sais pas si on peut considérer ce premier tome de la saga comme une dystopie car sur certains points, notamment au niveau de la société dans laquelle nous sommes placés, nous sommes carrément dans l’utopie, donc l’exact opposé. C’est un beau mélange des deux genres plutôt bien maîtrisé !

Citra et Rowan sont de toute évidence des personnages dystopiques, ils en ont toutes les caractéristiques et je pense que dans les prochains tomes ce sera plus flagrant encore.

Ce premier tome de la trilogie est une introduction plutôt étonnante. L’auteur n’hésite pas à placer des ellipses tout au long du récit, quelques fois se sont des jours d’autres fois des mois entiers mais ce système permet de garder un rythme constant. C’est simple, on ne s’ennuie pas un seul instant, aucun passage ne traine en longueur et on a le sentiment que ce livre est un condensé des informations les plus importantes pour la suite. C’est pour cela que je parlais d’introduction. Ces passages passés sous silence ne sont tout bonnement pas utiles à la suite des évènements, il m’a semblé qu’on a gardé les meilleurs moments pour comprendre une suite bien plus élaborée…mais ce n’est que mon avis puisque le tome 2 n’est pas encore sorti.

Alors que j’ai cru être sur la bonne voie pour la suite des évènements au cours de ma lecture, j’ai été surprise de nombreuses fois ! Il y avait une volonté de tromper de lecteur assez forte et c’est très réussi. Même sur le comportement des personnages ! Je n’en dis pas trop mais on pense deviner la suite très facilement, on pense qu’ils vont devenir comme ci ou comme ça mais c’est soit l’inverse qui se produit ou bien quelque chose proche de votre idée mais plus subtil, quelque chose qui ne vous donne jamais vraiment raison.

Je note quand même deux points qui ne sont pas tout à fait positifs. Tout d’abord, il me semble que l’univers en lui-même aurait pu être bien plus développé. Nous sommes 200 ans plus tard, on a certes des éléments nouveaux, des modes de vie très différents mais l’environnement en lui-même ? Il n’y a pas de réelle indication ou de vraie description des lieux, c’est comme si de ce côté les personnages évoluaient dans le même décor que nous…or je pense qu’en 200 ans il devrait y avoir des changements. Autre point mais ça c’est très personnel, chaque chapitre se termine sur un extrait de journal d’un faucheur. Pourquoi pas ! Le problème c’est que j’ai lu les extraits jusqu’à la moitié du livre, ensuite je les ai systématiquement passés (survolés un minimum au où un élément important s’y glisserait), sauf le dernier qui était de toute évidence très important. En général les extraits sont liés à des faits qui se produisent dans les chapitres mais j’ai trouvé qu’ils sonnaient creux, qu’ils étaient redondants et n’apportaient rien au récit en lui-même. Je pense que pour d’autres ces passages peuvent s’apparenter à du développement au sujet de la vie menée par les faucheurs, c’est pour cette raison que j’ai précisé que cet avis était personnel.

La fin du livre est très bien maitrisée ! On ne nous laisse pas en vrai suspens, ça pourrait presque se terminer ici, le lecteur aurait alors tout le loisir d’imaginer la suite avec les éléments semés dans les dernières pages. Pourtant, il y a une forme de teasing dans le dernier extrait de journal et j’ai trouvé ça plutôt habile de la part de l’auteur.

IMG_7444

Désormais il n’y a plus qu’à attendre la suite de cette saga très prometteuse qui se lit facilement car bien menée du début à la fin, pas de lenteur, des surprises. J’espère que l’environnement dans lequel se déroule l’histoire sera plus exploré dans les prochains livres.

Je vais maintenant commencer Phobos 3, ce serait trop difficile de ne pas spoiler un troisième tome donc je ne sais pas encore si je ferais un article. Puis j’entamerai la lecture de Power Club qui à mon avis va beaucoup me changer de mes autres lectures car on tombe dans un autre genre. Enfin, d’ici que je termine ces deux livres, King’s Cage (le dernier tome de la saga Red Queen) sera disponible en France mais comme pour Phobos 3, je ne suis pas sûre d’en parler ici pour ne pas spoiler qui ou quoi que ce soit.

Étiqueté , , ,

2 thoughts on “La Faucheuse de Neal Shusterman (sans spoiler)

  1. Je suis d’accord avec toi sur les éléments qui ne change pas après 200 ans, on a du mal à s’imaginer dans ce monde. Mais sinon il reste très bien comme livre =)

    1. Ah je suis contente de ne pas être la seule à avoir fait ce constat 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *