J’ai perdu mon chien

IMG_0663

C’est un article un peu spécial que j’ai décidé d’écrire aujourd’hui, un article plus personnel mais j’avais besoin de l’écrire, peut-être de vous lire si vous avez vécu la même situation.

J’ai perdu un de mes trois chiens samedi dernier, c’est impossible à croire. En quatre jours il a été terrassé par une maladie (j’en dirai plus après) et nous ne pensions pas qu’il partirai.

Nous avons adopté Donuts il y a un an et demi, son ancien maître lui cherchait une famille d’accueil car il ne pouvait plus le garder. Nous l’avons donc accueilli sans problème, il nous a manifesté beaucoup d’amour à l’instant où il est arrivé et de même pour nous. Mes deux chiennes l’ont accepté aussi.
Ce chien était très drôle dans ses attitudes, attendrissant, dès que je posais mes yeux dessus je fondais. Il avait 6 ans quand il est arrivé mais il avait ce côté « chiot ». Parfois il me fixait et remuait la queue, il était juste content d’être là. Il demandait beaucoup d’attention et nous en faisions ce que nous voulions (je l’appelais le chien-peluche). C’était une dose de bonheur à la maison, vraiment. On avait des tas de petites habitudes avec lui.

IMG_0660

Il y a une différence entre mes trois chiens : Abyss, ma Golden Retriever est arrivée à la maison quand elle avait 2 mois, nous l’avons éduquée, elle comprend tout, et je la connais absolument par coeur. Ma seconde chienne, Foufine, nous l’avons adoptée il y a 6 ans, elle avait 2 ans donc déjà éduquée et de ce fait j’ai encore du mal à la cerner, je n’arrive pas à anticiper ses réactions et je ne sais jamais si elle joue où si elle est agressive quand elle me mord les mains (pas fort mais ça pourrait être de la prévention plus que du jeu parfois). Et Donuts…eh bien je l’ai cerné tout de suite, en plus d’être un chien facile à vivre, adorable, j’étais capable d’anticiper toutes ses réactions, je pouvais en faire ce que je voulais (contrairement à Abyss qui a son caractère même si je la connais sur le bout des doigts).

Le mercredi Donuts a voulu se lever le matin en même temps que mon père, il a hurlé. Ca lui arrivait de se bloquer le dos de temps à autre donc pas d’inquiétude. Le soucis c’et qu’au fur et à mesure de la journée ça arrivait de plus en plus souvent et mes parents l’ont amené chez le vétérinaire qui lui a fait une piqûre pour le soulager. Je suis rentrée chez moi le lendemain matin et tout de suite j’ai remarqué, en plus du fait qu’il semblait fatigué, qu’il avait les yeux et la langue jaune. J’en ai déduit qu’il y avait un problème avec le foie. Dans la journée il a uriné du sang, nous l’avons ramené chez le vétérinaire, j’ai indiqué les yeux et la langue jaune, le vétérinaire a confirmé qu’il y avait un problème avec le foie. Prise de sang, échantillon d’urine (enfin là de sang pour le coup…), ils l’ont finalement gardé pour la fin de la journée et la nuit, sous perfusion.
A 19h il dormait, à 20h il avait reprit des forces et il a arraché la perfusion et s’est donc mit à hurler. Nous sommes retourné le chercher. Il est sortit du vétérinaire en forme effectivement, mais le temps du trajet à la maison, soit 10 minutes, il avait déjà reperdu ses forces. Les urines de sang ont continué, le lendemain matin il ne voulait même pas avaler un gâteau (jusque là il les avait accepté contrairement aux croquettes). Retour au vétérinaire à 8h30 et ils l’ont gardé pour la journée. Les analyses de sang ont commencé à montrer que les globules blancs augmentaient très vite et que les globules rouges diminuaient tout aussi rapidement. Le soir il était très fatigué, moins de sang dans ses urines donc bon signe. Ils ont tenté de le nourrir par une sonde mais il a tout rejeté.
Le samedi matin il était très faible, à nouveau du sang dans les urines. Nous sommes donc allé le voir à 11h, il était extrêmement fatigué, il respirait fort mais il a redressé la tête en nous voyant. Nous avons beaucoup pleuré avec mes parents, nous l’avons longtemps câliner, c’était difficile à voir, difficile à croire aussi. Nous avons discuté avec la vétérinaire et elle nous a dit qu’il n’avait plus beaucoup de sang dans les veines. Ils avaient surdosé les antibiotiques (sans que ce soit dangereux) pour tenter de réduire la progression des globules blancs mais ça ne fonctionnait pas. La transfusion était trop dangereuse dans son cas (je vous dirai pourquoi après). Nous avions décidé que si à 17h il n’y avait pas d’amélioration nous prendrions la décision de l’euthanasie. Mais à 14h30 il est parti. La vétérinaire nous a dit qu’après nous avoir vu il avait comme lâcher prise, il attendait juste de nous voir une dernière fois avant de partir alors je ne regrette pas d’y être allé le matin plutôt qu’à 15h comme c’était initialement prévu.

Viennent ensuite les questions. Pourquoi ? Est-ce à cause de nous ? Que s’est-t-il passé ? J’avais regardé sur internet, la vétérinaire avait parlé de leptospirose et j’avais peur que mes chiennes soient contaminées aussi (ma famille et moi par la même occasion). J’ai pensé à un empoisonnement par quelqu’un aussi. Finalement nous avons des réponses sans trop en avoir. D’après les analyses c’est son propre corps qui l’a trahit. D’un seul coup, il s’est mit à réagir comme si ses globules rouges ne lui appartenait pas et les a rejeté. C’est pour cette raison que la transfusion aurait été inutile et pire car s’il n’acceptait pas ses propres globules rouges, ceux d’un autre n’auraient pas pu le sauver. C’est rassurant car nous savons que nous ne sommes pas en cause mais c’est frustrant car finalement il n’y a pas de réponses. C’est juste…comme ça.

Ca fait mal, très mal, de se retrouver sans lui d’un coup, sans s’y attendre. Pour mon premier chien (un cocker aussi) j’étais préparée, il est mort de vieillesse à 18 ans, j’ai été triste mais j’étais prête, là non. Descendre les escaliers et voir qu’il manque un chien pour t’accueillir, le chercher en permanence, ne pas avoir envie de rentrer à la maison car il n’est pas là. C’est difficile.

Pourtant voilà…malgré ce moment très difficile avec ma mère nous avons tout de suite ressenti le besoin d’avoir à nouveau trois chiens. Pas de remplacement, c’est juste comme un trop plein d’amour à donner. Ma soeur était réticente, nous en avons longuement parlé toutes les trois, mon père lui était d’accord mais hésitant je crois. Nous nous sommes bien dit qu’il y avait mes deux chiennes, elles nous aiment, elles sont adorables mais il y a un manque. Ma maman est une fan de cocker depuis toujours, nous avons voulu lui proposer une autre couleur pour ne pas avoir le sentiment que ce soit Donuts mais non, c’est cette couleur. Pour moi à l’heure où j’écris c’est difficile, j’aime mon Donuts, j’ai encore mal mais je dois accepter que c’est terminé. Aucun chien ne pourra le remplacer ça c’est clair dans ma tête…mais nous pouvons donner ce trop plein d’amour à un chiot qui serait heureux avec nous. Nous avons souvent dit que nous aurions aimé avoir Donuts plus tôt car il y a ce sentiment d’avoir perdu trop de temps, aujourd’hui c’est encore plus vrai : nous avons perdu 6 années, je sais que pendant 1 an et demi il a été heureux par contre. Donner une seconde chance à des chiens, oui, pas de problème nous l’avons fait deux fois mais dans notre cas un chiot nous permettrait de ne pas faire de comparaison immédiate avec Donuts (il y en aura mais il sera plus grand et le temps aura passé).

Mon Donuts me manque, il me manquera toujours car c’est comme si nous avions commencé quelque chose sans le terminer…il est partit trop vite.
Pour aller de l’avant nous avons besoin d’avoir trois chiens près de nous, une meute comme je dis. Il y a ce trop plein d’amour ! Je sais que si nous en avions eu quatre ça aurait été la même chose, il y aurait eu un vide de n’en voir plus que trois et j’ai du mal à concevoir que nous n’ayons eu qu’un seul chien pendant quinze ou seize ans (nous étions heureux mais nous ne connaissions pas le fait d’en avoir plus d’un à la maison).
Attendez-vous donc à voir une nouvelle petite bouille très prochainement sur mon Instagram…

12 thoughts on “J’ai perdu mon chien

  1. Toutes mes condoléances.. j’ai les larmes aux yeux juste à te lire..
    Je comprends tout à fait le besoin de donner encore plus d’affection pour compenser la perte d’un être cher.
    Bon courage à toi et toute ta famille

    1. Merci beaucoup de m’avoir lue <3

  2. Je suis désolée pour toi et ta famille, c’est terrible comme ce fut foudroyant … Quelle bouille d’ange ce Donuts !
    Des bisous et du courage <3

    1. Merci beaucoup 🙂

  3. Je viens de lire ton article et il m’a beaucoup touchée… Je suis désolée pour toi, et je sais à quel point c’est difficile. Je comprends ta peine, je l’ai vécue…
    J’ai perdu ma petite lapine il y a bientôt 8 ans. Elle aurait été empoisonnée par du produit d’entretien, j’aurais mal rincé le sol après avoir passé la serpillère… J’ai énormément culpabilisé, je m’en suis voulue, la vétérinaire m’a dit que je n’avais pas à m’en vouloir, que les lapins nains étaient fragiles… Malgré tout je m’en veux toujours…
    Et ça été très dur… Elle avait vécu avec moi mes années d’étudiante, elle avait voyagé, avait toujours été une petite boule de poils pleine de douceur, qui faisait la folle à travers l’appartement quand venait le moment d’aller se coucher dans sa cage la nuit (Je n’aimais pas qu’elle y reste trop, alors je ne l’y laissais que la nuit)… Je disais que c’était « mon bébé » et quand je rentrais de cours, elle venait à mes pieds pour réclamer des câlins, le soir elle s’asseyait à côté de sa gamelle quand il était l’heure de manger, le soir elle s’allongeait sur moi quand je regardais la télé…
    Chaque fois que je revois les photos d’elle, j’ai un pincement au cœur et elle me manque beaucoup… Mais je suis heureuse de ces belles années vécues toutes les deux…
    J’espère un jour prochain, quand je ne serai plus locataire, avoir un animal de compagnie à nouveau, car c’est tellement d’amour à partager et ça donne tellement de vie dans un foyer…
    Courage à toi dans cette épreuve douloureuse, j’espère que Donuts va retrouver tes autres chiens dans un « paradis » où les animaux vivent en paix…

    1. Oh je ne pensais pas qu’un lapin pouvait être aussi proche de son maître !
      Ce pincement au coeur quand on revoit des photos…c’est terrible 🙁 Mais comme tu dis il faut retenir le bonheur qu’ils nous ont apporté plutôt que la tristesse de leur absence.
      Merci beaucoup <3

  4. D’abord, mes sincères condoléances. Ton article est très touchant & je pense que toutes les personnes ayant perdu un animal ont déjà ressenti ce manque, & ce mélange de culpabilité & d’incompréhension que tu décris si bien.

    Pour ma part, la perte de mon dernier chien a été très difficile aussi. A 11 ans on lui a diagnostiqué une leucémie. En trois semaines j’ai vu la dégringolade du chien actif, foufou que j’adorais, à un chien immobile, aphasique (lui qui aboyait toujours pour un rien devenait si silencieux).
    J’ai essayé de l’accompagner jusqu’à son dernier jour, essayé de lui donner la force qu’il n’avait plus, mais ça n’a pas suffit. Et mon plus grand regret a été de ne pas avoir pu lui dire au revoir (mes parents l’ont emmené chez le vétérinaire sans me prévenir…). Son absence m’a hantée, ses photos me rendent mélancolique parfois presque quatre ans après.

    Enfin bref, je comprends ton trop plein d’amour à donner. Je te souhaite beaucoup de bonheur avec ton petit chiot 🙂

    Bises,
    Marion (& pardon pour le pavé ^^’)

    1. Oh pour toi aussi ça a du être compliqué…ce genre de maladie dont on connait l’issue…c’est vraiment difficile 🙁
      J’espère vraiment que pour mes autres chiens ce sera une mort de vieillesse après une vie remplie de pleins de beaux moments, comme mon premier chien. C’est trop difficile de ne pas y être préparée… 🙁

      Merci <3
      (mon petit chiot se porte bien pour l'instant, ça nous remonte bien le moral 🙂 )

  5. J’ai connu ça avec mon chat.. en 5 jours c’était fini.. J’avais vécu 13 ans avec elle et je dois avouer que j’étais terrassée de chagrin et de douleur..
    Avec le temps les cicatrices se font; je me suis faite tatouer un chat pour « finir » mon deuil et voila voila..
    Enfin, je comprends ta douleur et j’espère que ce chiot aura tout l’amour que tu as a lui porter !

    1. Je pense aussi me faire tatouer quelque chose pour mon Donuts (j’y travaille avec une copine graphiste), ce sera pour marquer cette histoire que nous n’avons pas terminée…

  6. Ton article m’a fait monter les larmes aux yeux. Pour avoir vécu cette situation avec le chat de ma grand mère qu’elle a eu lorsque j’avais 7 ans et qui avait l’air d’être comme ton Donuts (j’en faisais vraiment ce que je voulais, il était câlin et joueur mais qu’avec moi), le vide ne disparait jamais vraiment… Cela fait 10 ans qu’il est partie et pourtant, quand j’arrive chez ma grand-mère, je le cherche encore pour savoir s’il va venir dire bonjour…
    C’est comme un vide, ça se comble avec le temps mais les souvenirs restent…

    1. J’ai un chiot maintenant et même s’il sait combler notre chagrin, mon Donuts me manquera toujours car c’était une autre belle histoire que je n’oublierai jamais 🙂
      Je n’ai pas pu laisser le temps faire son travail pour le coup mais mon bébé chien m’aide vraiment à passer à autre chose, à conserver de bons souvenirs de Donuts et je ne me focalise plus sur les derniers jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *